Participation politique des musulmans

Un appel à contribution est lancé pour le colloque sur la participation politique des musulmans qui aura lieu à Copenhague (Danemark), 6-8 octobre 2010 (organisé par le réseau Eurislam du centre PRISME-SDRE et le Centre for European Islamic Thought de l’Université de Copenhague).
Trois aspects seront pris en compte: les modes et la réalité de la participation musulmane à la vie politique; le débat interne à la communauté musulmane sur la participation politique en Europe; le discours public sur la participation des musulmans à la politique. Les informations détaillées sont ici.

Islam, modernité et expressions nationales

La cinquième université d’été en anthropologie portera sur « Islam, modernité et expressions nationales« . Elle aura lieu du 5 au 10 juillet 2010.
Organisée par Pierre Bidart, du département d’anthropologie de l’Université Bordeaux 2, en collaboration avec l’Université de Pau et des Pays de l’Adour représentée par le professeur Abel Kouvouama, cette université d’été est parrainée par la FMSH Paris et la MSH Aquitaine.

Religion et politique dans l’Union européenne après le traité de Lisbonne

Un colloque franco-allemand est  organisé, sous le patronage du GSRL et de la Fondation Adenauer, "Religion et politique dans l’Union européenne après le traité de Lisbonne", lundi 21 juin 2010, 10h-19h, à l’Institut des Sciences Politiques (27, rue Saint-Guillaume 75007 Paris, Bâtiment A, amphitéâtre Leroy-Beaulieu) (voir le programme).

Médias et religions

La revue Le temps des médias lance un appel à article pour un dossier consacré au thème : « Ce que les dieux, les religions et les églises font des médias ».

La communication est au cœur de la mission des Eglises, de la vocation des religions, de la transmission de la parole divine. Mais comment cette communication est-elle formulée et transformée lorsqu’elle passe par les supports très humains des médias de masse ? Le dossier vise à explorer les différentes modalités par lesquelles le discours de la religion se fait médiatique et se saisit des possibilités ouvertes par la presse, la radio, la télévision, le cinéma, les nouveaux médias (mais aussi par les images ou tout autre moyen de diffusion de masse des contenus).

Comment ce discours et ces pratiques cherchent-ils à transformer le monde ? Sous quelles conditions le prosélytisme s’adapte-t-il aux communications de masse ? Comment peut-on donner à voir et à entendre, par ces médiations, la parole divine, le discours religieux, les pratiques des églises ? On comprend donc qu’il ne s’agit pas ici d’étudier comment les médias rendent compte des questions religieuses, comment ils parlent des Eglises, mais de suivre les acteurs religieux lorsqu’ils se saisissent des médias de masse.

Toutes les formes de croyances religieuses peuvent être concernées (y compris les mouvements religieux alternatifs, « sectes » ou autres). On privilégiera tout particulièrement les articles avec une perspective historique.

Parmi les nombreux thèmes possibles, citons, sans exclusive : figurer sans les images (la Contre-Réforme); la médiatisation des prêches ou sermons; les transformations du langage religieux; labellisation des contenus par les églises; discours extrémistes, fondamentalismes et communications de masse; iconoclasme des médias et iconoclasme par les médias; la « fabrique » des événements religieux; les professionnels de la religion dans les médias (télévangélistes, chroniqueurs, clercs dans les institutions médiatiques… ); quand les Eglises font de la publicité; le discours religieux du politique; la foi laïque; la censure des Eglises; langages ou pratiques secrètes et communications; musique, cinéma dans la transmission des religions…

Les auteurs intéressés doivent envoyer un résumé de 2000 signes au maximum à Denis Marechal, Cécile Méadel et Isabelle Veyrat-Masson (isacnrs[at]aol(point)com, cecile(point)meadel[at]ensmp(point)fr, dmarechal[at]ina(point)fr) avant le 15 juillet 2010.

L’image de la France dans les pays arabes

L’IFOP vient de faire paraître les résultats d’une enquête menée pour le journal La Croix au Maroc, aux Emirats arabes unis et en Arabie saoudite sur l’image de la France. Celle-ci est meilleure au Maroc que dans les deux autres pays. Dans les trois pays, cependant, les interviewés sont une minorité à penser que « la France se comporte bien et a de bonnes relations avec les musulmans qui y vivent » (38% en arabie Saoudite, 42% dans les Emirats arabes unis, et 46% au Marox).

Islam et normes religieuses dans l’espace public

Appel à contribution: le programme iGov-Institutions and Governance de l’Université de Berkeley, Californie, Berkeley et le centre Robert Schuman Center de European University Institute financent une série d’articles sur l’islam et les normes religieuses dans la sphère publique. Ces contributions seront présentées durant deux séminaires (un à Florence et l’autre à Berkeley) et seront publiées comme working papers sur le site du réseau.

Le religieux émerge dans les démocraties séculières, entraînant une ré-émergence des normes et idées religieuses dans l’espace public et un fossé croissant entre les normes religieuses et les marqueurs culturels locaux.  Le réseau RPS cherche à éclairer les questions de gestion politique du religieux, en recadrant les tensions entre islam et occident à la lumière de la question plus large des rapports entre religion et politique dans les sociétés modernes.

Les articles ne devront pas excéder 7 500 mots, écrits en anglais. Les propositions (2 pages max.) doivent être envoyées à hriss[at]berkeley(point)edu avant le 30 juillet 17 h.http://igov.berkeley.edu