Médias et religions

La revue Le temps des médias lance un appel à article pour un dossier consacré au thème : "Ce que les dieux, les religions et les églises font des médias".

La communication est au cœur de la mission des Eglises, de la vocation des religions, de la transmission de la parole divine. Mais comment cette communication est-elle formulée et transformée lorsqu’elle passe par les supports très humains des médias de masse ? Le dossier vise à explorer les différentes modalités par lesquelles le discours de la religion se fait médiatique et se saisit des possibilités ouvertes par la presse, la radio, la télévision, le cinéma, les nouveaux médias (mais aussi par les images ou tout autre moyen de diffusion de masse des contenus).

Comment ce discours et ces pratiques cherchent-ils à transformer le monde ? Sous quelles conditions le prosélytisme s’adapte-t-il aux communications de masse ? Comment peut-on donner à voir et à entendre, par ces médiations, la parole divine, le discours religieux, les pratiques des églises ? On comprend donc qu’il ne s’agit pas ici d’étudier comment les médias rendent compte des questions religieuses, comment ils parlent des Eglises, mais de suivre les acteurs religieux lorsqu’ils se saisissent des médias de masse.

Toutes les formes de croyances religieuses peuvent être concernées (y compris les mouvements religieux alternatifs, « sectes » ou autres). On privilégiera tout particulièrement les articles avec une perspective historique.

Parmi les nombreux thèmes possibles, citons, sans exclusive : figurer sans les images (la Contre-Réforme); la médiatisation des prêches ou sermons; les transformations du langage religieux; labellisation des contenus par les églises; discours extrémistes, fondamentalismes et communications de masse; iconoclasme des médias et iconoclasme par les médias; la « fabrique » des événements religieux; les professionnels de la religion dans les médias (télévangélistes, chroniqueurs, clercs dans les institutions médiatiques… ); quand les Eglises font de la publicité; le discours religieux du politique; la foi laïque; la censure des Eglises; langages ou pratiques secrètes et communications; musique, cinéma dans la transmission des religions…

Les auteurs intéressés doivent envoyer un résumé de 2000 signes au maximum à Denis Marechal, Cécile Méadel et Isabelle Veyrat-Masson (isacnrs[at]aol(point)com, cecile(point)meadel[at]ensmp(point)fr, dmarechal[at]ina(point)fr) avant le 15 juillet 2010.

L’image de la France dans les pays arabes

L’IFOP vient de faire paraître les résultats d’une enquête menée pour le journal La Croix au Maroc, aux Emirats arabes unis et en Arabie saoudite sur l’image de la France. Celle-ci est meilleure au Maroc que dans les deux autres pays. Dans les trois pays, cependant, les interviewés sont une minorité à penser que "la France se comporte bien et a de bonnes relations avec les musulmans qui y vivent" (38% en arabie Saoudite, 42% dans les Emirats arabes unis, et 46% au Marox).

Islam et normes religieuses dans l’espace public

Appel à contribution: le programme iGov-Institutions and Governance de l’Université de Berkeley, Californie, Berkeley et le centre Robert Schuman Center de European University Institute financent une série d’articles sur l’islam et les normes religieuses dans la sphère publique. Ces contributions seront présentées durant deux séminaires (un à Florence et l’autre à Berkeley) et seront publiées comme working papers sur le site du réseau.

Le religieux émerge dans les démocraties séculières, entraînant une ré-émergence des normes et idées religieuses dans l’espace public et un fossé croissant entre les normes religieuses et les marqueurs culturels locaux.  Le réseau RPS cherche à éclairer les questions de gestion politique du religieux, en recadrant les tensions entre islam et occident à la lumière de la question plus large des rapports entre religion et politique dans les sociétés modernes.

Les articles ne devront pas excéder 7 500 mots, écrits en anglais. Les propositions (2 pages max.) doivent être envoyées à hriss[at]berkeley(point)edu avant le 30 juillet 17 h.http://igov.berkeley.edu

Perception des musulmans en Grande-Bretagne

Une campagne publicitaire d’information a été lancée en Grande-Bretagne par Exploring Islam Foundation à Londres. Intitulée "Inspired by Muhammad", cette campagne vise à lutter contre les images négatives de l’islam que semblent partager la majorité des Britanniques.

En effet, une récente enquête de Yougov sur l’islam, que près de 77% des interviewés déclarent peu ou mal connaître, montre que ce sont surtout des stéréotypes négatifs qui sont associés à cette religion, que la plupart connaissent surtout à travers la télévision ou les journaux.

Les interviewés associent l’islam au radicalisme (58%), au terrorisme (50%) ou à la violence (33%). Ils ne sont que 13% à l’associer à la paix et 6% à la justice. Et la figure de l’islam la plus connue, après le prophète, est Osama ben Laden. Les résultats de l’enquête sont disponibles.

Religions et migrations dans l’Europe du sud

Un colloque sur Religions and migrations in the Southern European Countries est organisé les 30 Septembre – 1er Octobre 2010, à l’Université de Porto (Portugal), par International Conference Religions and Migrations.

Au programme: Religion and Migration. The Impact on the Social Change and the Social Theory; Religions and migrations in Portugal; The images of Islam in Belgium and France; Religions and migrations in Southern Europe; Cultural and Religious inter-dialogue.

Les valeurs importantes du quotidien

TNS-Sofres met en ligne les résultats d’une enquête sur les valeurs importantes du quotidien réalisée par TNS Sofres / Logica les 29 et 30 avril 2010 pour Pèlerin.
Les questions portaient sur les valeurs, notamment en rapport avec la religion catholique; la première était "Parmi les valeurs suivantes que l’on peut vivre au quotidien, quelles sont les plus importantes pour vous dans la vie de tous les jours?", la suivante "Et parmi ces mêmes valeurs du quotidien, quelles sont celles dont les gens manquent le plus dans la vie de tous les jours ?", ensuite "Toujours parmi ces mêmes valeurs, lesquelles associez-vous le plus à Jésus Christ ?", et enfin, "Parmi les grandes valeurs chrétiennes suivantes, quelle sont les deux auxquelles vous êtes le plus attaché(e) ?"

C’est la politesse qui vient en tête chez tous, à la fois comme valeur la plus importante et comme étant celle qui manque le plus dans la vie de tous les jours – il est sans doute beaucoup plus facile de constater l’impolitesse des autres que de se rendre compte de la sienne propre. Là dessus, le sondage n’apporte pas grand chose; par contre, celui qui a le temps de comparer les taux de réponse de l’ensemble des répondants et celui des pratiquants, réguliers ou occasionnels, pourra constater que l’importance accordée à la patience ou au sens de l’effort, par exemple, peut varier considérablement.

Sexualités de transgression dans le monde islamique

L’EHESS organise une journée d’étude, le 31 mai 2010 (Paris), sur les sexualités de « transgression » dans le monde islamique.
Cette journée sera organisée autour des deux axes principaux que sont « la construction de l’anormal » et « les pratiques de résistance et de transgression » : que sous-tend la répression contemporaine des sexualités de « transgression » dans les pays islamiques contemporaines ? Est-elle seulement une réaction à la dépénalisation et à la « libération » de la sexualité et à l’acquisition des droits civiques par les homosexuels en Occident ? En quoi l’islam est-il porteur d’un discours normalisateur sur la sexualité excluant toute transgression de la norme ? Et comment interpréter de ce fait les pratiques quotidiennes des sociétés islamiques, qui témoignent de situations complexes intégrant négociations et contournement des interdits religieux, moraux et légaux ?