Irlande, Amérique et transnationalisme: étudier les religions dans un monde globalisé

Un appel à contribution est ouvert pour le deuxième colloque annuel de la Irish Society for the Academic Study of Religions (ISASR), « Ireland, America and Transnationalism: studying religions in a globalised world », Clinton Centre, University College Dublin, 10-12 mai 2013. Date limite de candidature 22 février 2013.

Crise de foi en Irlande

Les résultats d’une enquête mondiale menée par l’institut Red C pour WinGallup international semble attester un déclin très rapide de l’appartenance religieuse en Irlande.

47% des Irlandais se considèrent comme religieux, contre une moyenne mondiale de 59%; l’Irlande se place 43ème sur 57 pays en termes de nombre de personnes se disant « religieuse ». Les résultats sont à interpréter avec précaution: la formulation de la question (« vous considérez-vous comme un personne religieuse, un personne non religieuse, un(e) athé(e) convaincu(e) ») ne permet pas une analyse très fine. Le déclin est cependant indéniable et rapide: en 2005, 69% des Irlandais se déclaraient religieux, soit une baisse de 22 points en six ans.

Ces indications vont dans le même sens que les résultats obtenus par l’Institut Amárach en février dernier auprès de 1000 catholiques en Irlande, aux questions plus précises: l’Eglise catholique d’Irlande est en crise profonde. A peine plus du tiers des catholiques (35%) assiste à la messe chaque semaine, ce critère ayant toujours été significatif pour évaluer l’appartenance religieuse catholique. Une moitié des catholiques (46%) pense que les dirigeants de l’Eglise comprennent les défis auxquels ils sont confrontés; mais quasiment autant (45%) pensent qu’ils ne les comprennent pas. Ils sont par ailleurs 77% à considérer que l’Eglise devrait admettre les femmes à la prêtrise, et 87% à penser que les prêtres devraient avoir le droit de se marier. L’écart se creuse donc entre les opinions des fidèles et les positions de l’Eglise.

Bourse de recherche postdoctorale bouddhisme / religions asiatiques, Irlande

Le département de sociologie de l’Université Maynooth d’Irlande annonce la mise en place possible d’une bourse de recherche postdoctorale sur le bouddhisme et les religions asiatiques.

Expressions of interest (not applications) are sought for possible appointments on a year-long cross-disciplinary project starting in October 2012 (contingent on grant decisions). The period of study is the late 19th – early 20th century.

The postdoctoral researcher will ideally have both Hindi-Urdu and Sinhala sufficient for archival research, training or experience in archival work and a background in religious studies or history, but candidates with cognate profiles may be considered. The appointment will be based in Ireland but involve 3 months work in S. Asia. The research assistant will ideally hold an MA or be pursuing a PhD in social movements or a related field of history, but candidates with
cognate profiles may be considered. The appointment will be based in Ireland but involve 2 months work in N. America.

Posts will be formally advertised in due course (subject to funding decisions to be announced in early August) but with a tight deadline. For further information and to be kept informed of advertisements please contact Dr Laurence Cox at laurence.cox@nuim.ie .

Please note that this is not a job advertisement and these positions may not be appointed if funding is not secured: this call for expressions of interest is made because of the tight timeframe if grant applications are successful.

Laurence Cox
Department of Sociology
National University of Ireland Maynooth
Co. Kildare, Republic of Ireland