Religion et élections

Quelques mots d’explication de Pierre Bréchon dans Le Figaro à propos du poids du facteur religieux dans l’élection présidentielle, qui remettent les choses en perspective; une réflexion plus poussée au sujet du vote et de l’intégration religieuse sur le site de trielec 2012.

Il en ressort que les catholiques pratiquants mensuels et irréguliers s’identifient toujours nettement à la droite, alors que les sans religion s’identifient beaucoup plus souvent à la gauche. Pour les adeptes des autres religions, leur positionnement fréquent à gauche est certainement dû au positionnement des musulmans, puisque 66 % des musulmans s’identifient à la gauche contre seulement 30 % des protestants (pour information: 27 % des catholiques.
C’est dans le groupe des « sans religion » que l’on note l’évolution la plus sensible. Cela s’explique par la croissance numérique de ce groupe: devenus plus nombreux, les sans religion sont aussi plus hétérogènes du point de vue de leurs orientations politiques. Ainsi, si l’on trouvait il y a une dizaine d’années 80 % des sans religion votant à gauche, il n’y en a plus que 58 % en 2012. En tout état de cause, l’orientation politique est de nos jours moins liée à la religion qu’autrefois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s