Migration, religion et mariage

Un intéressant rapport issu de l’enquête TeO, que je n’avais pas encore mentionné: Christelle Hamel, Bertrand Lhommeau, Ariane Pailhé, Emmanuelle Santelli, Rencontrer son conjoint dans un espace multiculturel et international. INED (Documents de travail 189), 2013, 42 p.

Les auteurs soulignent notamment que « les circonstances initiales de la migration des parents ont une influence sur l’histoire matrimoniale de la génération suivante »; d’une façon générale, le lien avec le pays d’origine et ses modèles d’organisation et de transmission tend à être plus étroit pour les personnes arrivées en couple que pour ceux arrivés célibataires ou en tant qu’enfant de migrants (p. 30).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s