Soutenance de thèse – participation politique des musulmans en Europe

M. Rabih Barakat soutiendra sa thèse en Droit international public sur « l’exemple de la participation politique des personnes appartenant aux nouvelles minorités musulmanes en Europe », Strasbourg, 17 novembre 2012 (salle Alex Weill, Faculté de droit, 9h30).

Publicités

Enjeux républicains des mutations curriculaires

Cécile Arnaudo annonce la soutenance de sa thèse, Les enjeux républicains des mutations curriculaires : « l’enseignement du fait religieux » en Histoire au Lycée.
La recherche observe les enjeux républicains et/ou laïques des mutations curriculaires à propos de l’élaboration et de la circulation du programme sur « l’enseignement du fait religieux » dans les curricula concernant l’Histoire au Lycée. En France, depuis la fin du XIXe siècle, des changements sont en jeu dans le processus de scolarisation du fait religieux et ceux qui ont l’autorité éducative « réinterprètent » la religion en mêlant à son histoire les enjeux et objectifs d’apprentissage de la République et de son projet d’intégration. D’une part, les programmes d’Histoire prescrivent officiellement « pourquoi », « comment » et « pour qui » transmettre une histoire politique de la religion. D’autre part, les enseignants,  les auteurs des manuels, l’inspection pédagogique par ses rapports ou les futurs enseignants dans leurs mémoires professionnels traduisent cette injonction. Étudier le « Discours pédagogique officiel » dans sa circulation à travers différentes instances éducatives est le propos de cette recherche. Les outils méthodologiques sont empruntés à l’analyse thématique aidée du logiciel Alceste, à la théorie de l’énonciation grâce à des indicateurs linguistiques, et à la théorie du « récit des pratiques du corps ».

Thèse préparée dans le cadre du LAMES, équipe « Savoirs, connaissances et culture », sous la direction de Nicole Ramognino; jury de soutenance: Anne-Raymonde De Beaudrap (Maître de conférences, IUFM, Nantes), Franck Frégosi (Directeur de recherche, CNRS-IEP), Mohamed Tozy (Professeur, Université de Provence) et Nicole Ramognino (Professeur émérite, Université de Provence).