Minarets et mosquées

L’IISMM organise une demi-journée d’études sur Minarets et mosquées, dans laquelle chercheurs et acteurs proposeront leur éclairage sur ce débat : éclairage historique de la longue durée d’abord, avec un regard rétrospectif sur l’implantation des mosquées sur le territoire national ; éclairage comparatif ensuite sur la situation prévalant dans les différents pays européens. L’actualité nationale du débat sera décryptée dans le cadre d’une table ronde réunissant acteurs municipaux, responsables de mosquées, architectes et chercheurs.

Publicités

Encore les minarets

Un nouveau sondage vient d’être publié sur les Français et le référendum suisse sur la construction des minarets. Cette fois, c’est un sondage BVA (pour Canal +, 1-2 décembre 2009). Les résultats sont disponibles en pdf.
On apprend que 54% des Français pensent que ce serait une mauvaise chose d’organiser un référendum sur l’interdiction de la construction des minarets, que les Français voteraient à 55% contre l’interdiction de la construction des minarets. La religion musulmane, cependant, n’inquiète ni plus ni moins que les autres religions.

Les Français et la construction des mosquées et des minarets

L’IFOP met en ligne les résultats d’un sondage sur les Français et la construction des mosquées et des minarets en France. On apprend que 41 % des Français sont défavorables à la construction de mosquées, 19 % les acceptent et 36 % ne se prononcent pas: les Français sont partagés. Par contre, on remarque qu’une certaine crispation autour de l’islam se fait sentir. Car en 2009,  seuls 19 % des sondés acceptent qu’on construise des mosquées si des fidèles musulmans les demandent, alors qu’il étaient 33% en 1989. Les opposants à la construction étaient 38 % en 1989, 31% en 1994, 22 % seulement en 2001 (après les attentats du 11 Septembre), mais sont 41% en 2009. Les indifférents étaient 46% en 2001, et sont 36% en 2009.
Les minarets semblent encore plus difficile à accepter: 46% de l’ensemble sont favorables à l’interdiction de construction. 14% ne se prononcent pas; rapporté à l’ensemble des personnes ayant exprimé une opinion, le chiffre monte à 53%. Clairement, la visibilité de l’islam dans l’espace public n’est pas acceptée par la majorité
(les résultats du sondage peuvent être téléchargés au format pdf).

Musulmans et minarets en Suisse

Pour comprendre la polémique qui agite la Suisse à propos de la construction des mosquées, allez lire l’ouvrage de Patrick Haenni et Stéphane Lathion, Les Minarets de la Discorde. Eclairages sur un débat suisse et européen. Gollion, Infolio, 2009, 110 p.
Une recension de l’ouvrage se trouve sur le site de Religioscope.
Et ce n’est pas tout: il pleut des publications sur l’islam en Suisse – nos collègues helvétiques ne chôment pas! Le dernier arrivé est le collectif de Mallory SCHNEUWLY PURDIE, Matteo GIANNI, Magali JENNY (éd.), Musulmans d’aujourd’hui, Identités plurielles en Suisse. Les Editions Labor et Fides 2009 (Religions et modernités n°4) [ISBN: 978-2-8309-1365-1].
Je n’ai pas encore eu l’ouvrage en mains. Mais je connais la plupart des contributeurs, et j’ai hâte de pouvoir le lire…

Religion et démocratie en Europe: les rapports

Le Network of European Foundations est une ONG chargée de mettre en place et soutenir des réseaux européens de recherche. Un de leurs axes de recherche s’intitule Religion and Democracy in Europe, et vient de publier plusieurs rapports:
– sur l’enseignement des religions dans les écoles: Luce PÉPIN, L’enseignement relatif aux religions dans les systèmes scolaires européens. Tendances et enjeux, 70 p; ce rapport  est téléchargeable en français ou en anglais,
– sur la santé et les religions dans l’UE: Dimitrina Petrova and Jarlath Clifford, Religion and Healthcare in the European Union, Policy issues and trends (93 p.),
– enfin, sur les conflits autour des mosquées en Europe: Stefano Allievi, Conflicts over Mosques in Europe: Policy issues and trends (104 p).