Restez connecté

Attention, les abonnements n’ont pas été transmis de ce blog vers le nouvel hébergeur. Pensez à vous abonner au flux rss du nouveau blog SocioRel

Publicités

Le religieux dans les sciences sociales en France

Un appel à communication est ouvert pour le colloque annuel de l’Association Française de Sciences sociales des Religions, Le religieux dans les sciences sociales en France : une légitimité problématique ?, Paris, 3-4 février 2014. Date limite de candidature 15 octobre 2013.

2013

Ceci est le post n° 2013 de ce blog. Un petit coup d’oeil? Voilà: il y a 182 abonnés (plus 86 abonnés sur facebook), plus de 123 000 visites au total avec une moyenne autour de 3500 par mois et un record absolu à 285 visites le 19 octobre 2011 – ne me demandez pas pourquoi, il n’y a même pas eu de post ce jour là.

Les visiteurs viennent de partout, Europe, Amérique (surtout du Nord), Afrique (surtout du Nord). Beaucoup arrivent par lien direct, un tiers après une recherche. Le 1er au hit-parade des termes recherchés est, sans suprise, « sociologie des religions » avec 1576 recherches, le deuxième est « sociorel » à 1297 (la célébrité… ). Ensuite, vient « catholicisme en France » (180) et presque immédiatement derrière, « catholiques en France » (167) et ses variantes (« combien de catholiques en France » à 148, « catholiques France » à 52). Je ne fais pas l’addition, mais je remarque aussi que les posts d’informations quantitatives sur l’Eglise catholique (sondages ou chiffres) drainent le plus de visiteurs. Les recherches portent également sur des noms de personne, des titres de colloques, ou des questions plus pointues « funérailles civiles », « bogomiles ». Le post qui a beaucoup plu? Celui intitulé « Religion, sacré, symbolique… et Tarot ». Ca parlait de Camille Tarot, il y a dû y avoir des déçus. Le plus inattendu? « Pépin ». Je ne sais pas comment celui-là est arrivé sur Sociorel, ni si la personne a trouvé ce qu’elle cherchait – ou si c’était un pépin lors de la recherche.

Bilan 2013 donc: il y a des lecteurs intéressés, alors je continue. Sociologie des religions en France, pas morte!